Index
Présentation
Témoignages
Méthodes
Contact
Liens
Cancer
Sida
Polio
Spondylarthrite
Infections
Autres

 

Guérison Maladie de Crohn - Le témoignage de Guylain Mercier.

Maladie de Crohn - Rémission, guérison de la maladie de Crohn - Témoignage de Guylain Mercier Bref retour sur mon expérience de la maladie

En 1996, j’ai reçu le diagnostic de la maladie de Crohn (une maladie inflammatoire de l’intestin). Dès les premiers instants, les symptômes sont venus déranger mon quotidien. Maux de ventre, diarrhées, perte de poids et d’appétit, toutes ces manifestations m’ont forcé à m’arrêter et à transformer ma vie.

Après une multitude d’examens, de traitements, de visites à l’hôpital, la maladie a connu un tournant en 1998. Les maux de ventre et les diarrhées ont fait place aux fissures, puis aux abcès pour finalement résulter en fistules à répétition.

En 2002, j’ai eu l’inspiration de m’informer, parmi les traitements possibles de la maladie de Crohn, sur l’efficacité des chirurgies et leurs conséquences. J’ai rapidement pris ma décision : je tenais désormais à subir l’ablation du gros intestin pour soulager mes souffrances et j’étais prêt à vivre avec un sac (stomie). L’opération fut un succès et j’ai très rapidement retrouvé un niveau d’énergie incroyable. J’avais l’attitude du gars certain qu’il venait de guérir.

Malheureusement, quand on croit avoir la bonne attitude, mais que nos gestes et nos actions démontrent le contraire, le déséquilibre s’installe. C’est pourquoi, bien que je croyais avoir guéri, je ne l’étais pas : l’inquiétude et la crainte de revivre une rechute me hantaient.

En février 2004, l’inévitable se produit : une rechute majeure et spontanée de la maladie de Crohn. Un abcès et une fistule abdominale m’ont cloué au lit pendant plus de deux mois avant de pouvoir être opéré de nouveau.

Puis, durant cette deuxième convalescence à l’hôpital, ce fut le déclic. J’ai pris conscience que tout ce cirque, tout ce que je vivais, venait non pas de l’extérieur, mais de l’intérieur, c’est-à-dire de moi.

Ma quête psychologique

En 1996, j’ai consulté un spécialiste en relation d’aide, mais je n’avais que 20 ans et, par manque de maturité, j’ai jugé ses propos bizarres et même sans intérêt, et je n’ai pas donné suite. Pourtant, lors du déclic, son nom m’est aussitôt revenu en tête, et j’ai repris contact dès ma sortie de l’hôpital.

J’ai accompagné mes rencontres de nombreuses lectures. Les docteurs Dufour, Seigel et Schreiber m’ont accompagné dans ma démarche pour comprendre comment je pouvais transcender ma vie. J’ai découvert le lien entre émotion et maladie, et aussi entre perception et maladie. On m’a conseillé de lire Le pouvoir de l’intention du Dr Wayne Dyer, qui m’a aussi fait profondément réfléchir et qui est devenu une inspiration.

Mes découvertes

En quatre mois de réflexion, j’ai pris conscience que je devais prendre soin de moi avant de pouvoir prendre soin des autres et prendre soin de mon esprit afin que mon corps se guérisse. J’ai appris que je devais prendre le temps : le temps de me retrouver, le temps de me respecter, le temps de me gâter. Il me fallait un véritable engagement envers moi-même. La méditation, la respiration consciente et l’exercice physique ont été et sont encore au cœur du processus quotidien par lequel je m’accorde du temps et de l’espace intérieur.

Donner le meilleur de soi en tout temps, penser et agir en fonction de ce qu’on désire manifester dans sa vie, faire preuve d’amour et de compassion envers soi et les autres, se rallier et avoir confiance en la synchronicité, favoriser la santé psychique et physique plutôt que de s’enferrer dans le combat contre la maladie, voilà les attitudes qui m’ont permis de renaître à la vie.

Ma quête spirituelle

Pour moi, la quête de la guérison du coeur et de l’esprit ne va pas sans engagement spirituel. Aussi ai-je le goût de vous partager l’histoire du papillon.

Après ma deuxième intervention chirurgicale, j’ai fait un voyage avec ma conjointe et nos enfants pour aller me recueillir à l’Oratoire St-Joseph de Montréal, un lieu saint où le Frère André donnait sa bénédiction et guérissait les malades. En quittant l’endroit nous nous sommes aperçu qu’un papillon, un monarque, était resté prisonnier dans la voiture toute la journée. En ouvrant la portière, celui-ci s’envola péniblement. Quelque temps après, j’ai dû me rendre à l’urgence pour des douleurs aux plaies encore récentes de l’opération. Après plusieurs heures d’attente, j’ai téléphoné à ma conjointe pour lui dire que j’attendais les résultats d’examens et au même moment un papillon m’a contourné à deux reprises avant de quitter, et tout ça, au beau milieu d’un hôpital dont le pavillon consacré à l’urgence se nomme St-Joseph. Ce papillon, déjà symbole de santé, est devenu pour moi le signe que j’ai repris le bon chemin et que, dans la vie, personne n’est jamais seul. L’énergie de la vie nous accompagne tous et fait en sorte que nous sommes tous interrelié par la vibration de nos pensées.

 

La maladie m’a guéri

Voici comment la maladie m’a guéri :

Grâce à la maladie, j’ai repris contact avec moi-même et découvert que je pouvais accomplir ce qui me passionnait depuis ma plus tendre enfance, soit aider les gens. Cette fois j’ai compris que je pouvais aider les autres sans m’oublier. S’aider pour aider, s’aimer pour aimer…

J’ai aussi enfin trouvé l’autonomie, cet équilibre fragile entre la création de liens solides et l’indépendance, entre avoir besoin de l’approbation des autres et croire que je peux me passer des autres. Voilà la vraie autonomie.

J’ai découvert mon talent de communicateur et de motivateur. Je consacre maintenant ma vie à titre d’auteur et de conférencier. Je souhaite aider les gens atteints de la même maladie que moi, mais également les gens atteints de toute autre maladie ou simplement les gens ayant un réel désir de transformer leur vie. J’ai pour ce faire publié aux Éditions Berger en novembre 2005 mon premier livre intitulé La maladie m’a guéri.

Je vous souhaite paix, sérénité et surtout beaucoup d’autonomie.

LA MALADIE M’A GUÉRI : VIVRE AVEC LA MALADIE DE CROHN
DE GUYLAIN MERCIER, auteur-conférencier
PAGES :144 PAGES
Éditeur: Les Éditions Berger ou DG
ISBN : 2-921416-61-1
PRÉFACE : DR STEVE WHITTOM, GASTRO-ENTÉROLOGUE

Pour joindre Guylain Mercier
mercier.guylain@videotron.ca

Pour en savoir + sur ce livre et passer commande

Pour joindre les Éditions Berger
http://www.editionsberger.com

Pour joindre les Éditions DG
http://www.dg-livre.com/

 

Extrait de notre correspondance

 

Paul - Afin d’enrichir encore votre témoignage, vous serait-il possible de m’écrire, en quelques lignes, quelles techniques de santé vous avez utilisées et avec quels résultats ?

Guylain - Voici le résumé des techniques et leurs résultats :
 
1)       Je pratique tous les jours des exercices de respirations conscientes (abdominale) afin de retrouver mon énergie, régénérer mon système et pour faire le vide afin de me centrer sur moi-même.

2)       Je pratique aussi quotidiennement le silence. Je m’accorde des périodes de silence intérieur qui m’apporte une intuitivité et une réaction provenant de ma véritable nature plutôt que réagir avec ma tête de façon rationnelle.

3)       Évidemment j’en suis venu à combiner les deux exercices pour le transformer en méditation axée sur la respiration consciente tout en faisant le silence mental. Cet exercice me procure beaucoup d’énergie et permet de manifester dans ma vie mes objectifs.

4)       Physiquement j’ai découvert le trampoline individuel. A raison de 25 minutes par jour je m’exerce à faire de petits rebondissements sur le trampoline. Selon des études de la NASA cet exercice permet d’optimiser le système immunitaire et de permettre à celui-ci de parcourir tout notre corps afin de jouer son rôle préventif et ainsi favoriser la santé.

 

 

 

 

Maladie de Crohn - Rémission, guérison de la maladie de Crohn - Témoignage de Guylain Mercier
Guérison Ostéoporose

 

  : Relaxation et Hypnothérapie en ligne