Index
Présentation
Témoignages
Méthodes
Contact
Liens
Cancer
Sida
Polio
Spondylarthrite
Infections
Autres

 

Infections - Rémission, guérison d'infections O.R.L.

"Tous les jours et à tout point de vue, je vais de mieux en mieux." Méthode Coué. (1)

Infections - Rémission, guérison d'infections O. R. L.

Le lien entre la force du placebo et la méthode Coué est l’autosuggestion positive. Mettez-la en pratique dans votre quotidien. Vous en constaterez les effets.

Au début de ce siècle un pharmacien de la région de Nancy, nommé Émile Coué, a remarqué qu'une même prescription médicamenteuse n'avait pas du tout le même effet lorsqu'il précisait à la personne malade : "Vous verrez que ce traitement sera d'une remarquable efficacité pour soulager vos symptômes. Rien à voir avec le traitement précédent." Et miraculeusement, le traitement rigoureusement identique au premier permettait d'observer une guérison spectaculaire.

Coué avait découvert l'étonnant pouvoir de la suggestion, qui, lorsque la personne l'accepte devient autosuggestion. Il écrivit alors sa méthode qui se résume en une phrase :

"Tous les jours et à tout point de vue, je vais de mieux en mieux."

Cette phrase récitée vingt fois de suite et trois fois par jour a pu permettre d'observer une pléiade de rémissions de diverses maladies considérées comme incurables. Une partie de ces témoignages éloquents est d'ailleurs recensée dans son livre.

J’ai lu cet ouvrage en 1991 et j'ai testé sans trop y croire ce traitement par autosuggestion. Alors que j'étais en vacances, une grippe m'a littéralement terrassé. Une forte fièvre, accompagnée de tous les symptômes classiques, me cloua au lit et j'imaginais déjà avec tristesse mes vacances gâchées par cette maladie. D’autant que depuis ma plus tendre enfance j’avais pris la mauvaise habitude de développer ces symptômes 3 ou 4 fois par an. Il répondait au besoin de prendre des vacances, de me faire dorloter par ma famille et mes amis, etc.

A chaque infection O.R.L., un traitement d’antibiotique m’était prescrit et après deux semaines je retrouvais une bonne santé relative, jusqu’à ma rechute suivante.

Lorsque j’ai lu la méthode Coué, la technique m’apparut simpliste et peu crédible. Toutefois, j’avais une forte motivation pour tester le bien-fondé de cette théorie et surtout pour profiter de mes vacances.

Malgré les 35° ambiants, une forte fièvre me faisait grelotter de froid quand je commençai à réciter la formule “ magique ”. Il était clair que je n’y croyais pas et je me trouvais même assez ridicule en la psalmodiant.

Aucune amélioration sensible n’intervint pendant les deux premiers jours. Toutefois, je persévérais. Le troisième matin, j’eus la surprise de constater l'étonnante efficacité des autosuggestions positives.

La fièvre avait disparu et je pus enfin commencer à mieux respirer. Je poursuivis alors avec plus d’enthousiasme la pratique de cette technique. En l'espace de trois jours et sans antibiotiques, tous les symptômes s’étaient volatilisés.

Je réalisai par la suite que cette récitation, un peu à la façon d'un mantra, induit un état de conscience modifié. Dans cet état, c'est comme si l'inconscient devenait plus perméable aux autosuggestions que l'on s'adresse. Il me semble aujourd'hui possible d’émettre l'hypothèse que cet état de conscience modifié renforce considérablement l'effet des suggestions, qu'elles soient négatives ou positives.

En pratiquant régulièrement les techniques de santé, focalisées sur des visualisations positives, s’est élaborée en moi une possibilité nouvelle de contrecarrer l'évolution négative de la maladie.

De fait, depuis le jour où j’ai découvert cette pratique, il y a maintenant une vingtaine d'années, je n’ai connu qu’une infection O.R.L., à la suite d’une déception sentimentale qui m’a profondément déprimé. Connaissant ma fragilité, je reste attentif à tout ce qui est de nature à me donner envie de tomber malade. Dans les moments difficiles, je réalise le travail d’écriture suivant que je vous propose :

1°) Notez sur votre journal de bord toutes les pensées négatives qui vous viennent quotidiennement à l’esprit. Ex : “ Je suis nul, je ne vaux rien, je ne réussirai jamais... ”

2°) De l’autre côté du carnet, écrivez l’inverse de ces formulations. Ex : “ J’ai de la valeur au travers de telle ou telle activité, capacité ou domaine de compétence, je sais que je peux réussir ce que j’entreprends... ”

Il est très important de toujours trouver des formules uniquement positives. Se répéter “ Je ne suis pas nul ” implique l’idée de nullité et ne fait que renforcer le pouvoir négatif de la suggestion.

3°) Lorsque vous avez trouvé une formulation pleinement positive et qui vous correspond, répétez-la à haute voix 20 fois de suite et au moins trois fois par jour.

Après quelques jours de pratique, vous aurez la surprise de constater par vous-même l’étonnant pouvoir de l’autosuggestion positive.

La méthode d’autosuggestion d’Émile Coué rejoint une pratique plus ancienne encore. Celle de la suggestion et de l’hypnose que nous allons aborder par la suite.

________________________________________

 (119) Coué E. (1989). La méthode Coué. Renaudot. 177 p.

(Extrait du livre Agir pour sa Santé : Chapitre 20 - La méthode d'Émile Coué.)

 

 

 

 

Infections - Rémission, guérison d'infections O. R. L.
Pathologie - Rémission, guérison de pathologies diverses

 

  : Relaxation et Hypnothérapie en ligne